24-heures-de-rouen-013.jpg

> 24 Heures de Rouen - 1er & 2 mai 2014

8 juil. 2014 08h10

6H Augustow : July 12th,13th

Suite à la première manche du championnat du monde d’endurance inshore qui s’est déroulée lors des 24HROUEN les 1er et 2 mai, c’est au bord du lac Necko à Augustow en Pologne que se dérouleront les deuxièmes et troisièmes manches du championnat du monde d’enduance inshore.

Un nouveau format pour 2 courses rapides !

Cette année, Augustow présente un nouveau visage pour les 2ème et 3ème manche du championnat du monde d’endurance inshore. En effet, ce week-end sera l’occasion pour les 16 bateaux inscrits de s’affronter lors de 2 courses différentes de 6 heures. La 2ème manche aura donc lieu samedi 12 juillet et la 3ème et dernière manche du championnat ce dimanche 13 juillet.

Les forces en présence

Au total, ce seront 16 bateaux qui s’affronteront sur un circuit où le pilotage est mis en avant et où les rebondissements sont fréquents.

En classe3, on retrouvera 4 bateaux : l’armada Nollet emmené par le bateau N°1 qui chassera un titre de championnat du monde consécutif avec Philippe Chiappe, Christophe Larigot, Nelson et Peter Morin tout juste revenu de Brindisi en Italie pour la 2ème manche du championnat du monde F2 H2O. A n’en pas douté, le bateau N°8 du Team Pegase sera du voyage et pourrait bien être un grain de sable dans la mécanique Nollet. Enfin, le team Touax Performance sera en lice pour créer la surprise.

En classe2, 7 bateaux seront sur ce plan d’eau magnifique pour de belles bagarres. En effet, les nouveaux venus : le Team RUSSIA ainsi que l’historique Team Navikart pourront poursuivre en terre polonaise leur affrontement de Rouen. A ces 4 bateaux, s‘ajouteront le local de l’étape : Bartek Mrszalek avec le bateau Balt Yacht ainsi que Marine et Neptune Inshore.

En classe1, la course vers le titre de champion du monde sera très disputée. Le leader actuel du championnat : Vicking Inshore se verrait bien conforter son avance, mais cela ne sera pas du goût de ses concurrents : Team Touax Inshore Racing, Arion Racing, Touax Performance. Il faudra aussi compter sur l’équipe d’Augustow : J.W. Slepsk qui sera présent devant son public.

Du spectacle, des surprises : un beau week-end d’endurance !

Les forces en présence dans chaque catégorie peuvent concourir pour la victoire. Chacun s’affrontera lors des 2 courses d’Augustow : Samedi 12 et Dimanche 13 juillet. Le retour à des courses de 6 heures va obliger chacun des concurrents à chercher les limites et accélérer encore un peu plus offrant encore plus de spectacle où la vitesse sera un facteur primordial pour la victoire. Il faudra aussi compter sur cette petite part de chance que l’endurance inshore réserve à chaque évènement. A n’en pas douter, ce week-end de courses d’Augustow offrira du beau spectacle et sera prépondérant dans l’attribution du titre de champion du monde.

Liste des engagés

  The next event of world championship Endurance H2O will be placed p, Necko lac in Augustow – Poland on July 12th & 13th for 2 different 6 hours races.

New format for 2 races !

This year, Augustow show a new face with the 2nd & 3rd round of world championship endurance H2O. 16 boats will fight for the win during 2 races of 6 hours. The 2nd round will take place on July 12th & the 3rd on July 13th.

Les forces en présence

16 Boats will compete on circuit dedicated for speed & where further developments are often

In Class3, 4 boats will be present : Nollet ‘Armada’ with Boat N°1 & Boat N°2 will chase the world champion title with Philippe Chiappe, Christophe Larigot, Nelson et Peter Morin just came back from Brindisi in Italy for 2nd round of F2 world championship. The boat N°8 may be the sand in Nollet’s gears.  Finally, team Touax Performance may create the surpise.

In Class2, 7 Boats will be on Necko Lake for big fight. The new incomer : Team Russia and Team Navikart racing will pursue their wrestling started in Rouen. In addition to these 4 boats, local driver : Bartek Marszalek on Balt Yacht boat, Marine Inshore and Neptune Inshore will join the rounds.

In Class1, the races for world title will be contested. The current leader : Vicking Inshore want to build a bigger gap but competitors will be present as : Team Touax Inshore Racing, Arion Racing, Touax Performance. Team from Augustow: J.W. Slepsk may create the surprise in front of its crowd.

Show on water, surprise : A nice endurance races week-end !

The opposing forces in each category will race for the win of 2 races of 6 hours : July 12th & 13th. The 6 hour format is a big challenge for competitors who must push hard providing a fabulous show on water. As part of our sport, luck and good fortune may have big impact into the final result. This week-end of race in Augustow will be important to designate the world title.

Entry list

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

10 juin 2014 12h55

La vidéo officielle des 24 heures de Rouen 2014

La vidéo officielle de l'édition 2014, avec la participation de Staffvidéo

2014 official video by Staffvidéo

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

5 mai 2014 12h50

Les 24 heures de Rouen sur F1H2O

F1H2o, le site officiel du championnat du monde de la F1 motonautique revient sur l'édition 2014 des 24 Heures de Rouen. Le compte rendu complet de l'édition est consultable ici : http://www.f1h2o.com/news/articles.php?idnews=789

 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

3 mai 2014 09h37

Correctif apporté aux résultats de la 24ème heure

Suite à la réclamation du team manager du Team Arion Racing, il a été reconnu que le
bateaun°41 a bien franchi la ligne d'arrivée. Celui-ci est donc réintégré dans le classement officiel qui sera remis en ligne très rapidement.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 19h49

Retour sur une belle course

Nous arrivons au terme de cette course 2014 qui fut une nouvelle fois passionnante dans toutes les categories representées.

En classe 3:

Apres un départ sur un rythme tres élevé pour une course d'endurance, plusieurs teams ( Team Nollet 1 et 2 , Team Autovision Tullio Abbate ainsi que le team pégase ) se livrent une lutte acharnée pour la prendre le leadership de la course. Le premier à jetter l'éponge sera le team Autovision Tullio Abbate sur rupture moteur.  Le team Pégase sera contraint quant à lui à retour au stand avant la toute fin de la première session, un piston ayant "fait des siennes" lors de la 13 heures de course. Le moteur sera remis en état et le bateau finira la course en 3ème position de la classe 3, derrière  le bateau n° 2 du team Nollet qui, lui, n 'a pratiquement jamais connu le gruttage lors de cette édition. Le bateau N° 1 du team Nollet que l'on pressentait vainqueur depuis la reprise de ce matin a pour sa part  jouer les nerfs du public avec un retour au stand a 50 minutes de la fin suite à la casse d'un cylindre. La volonté farouche de son pilote du moment Mr Peter MORIN et de l'ensemble du team a eu raison de ce mauvais coup du sort, le bateau ayan été remis à l'eau justa avant la fin officielle des grutage pour naviger à vitesse réduite vers la victoire.

En classe 2:

La bagarre fit rage durant la totalité de la course entre deux teams avec deux bateaux chacuns, les teams Navikart et New Star qui se livraient une belle empoignade ou aucun ne prennait un réel avantage. Après uune alerte pour le bateau N° 32 de chez Navikart, le bateau N° 20 de New Star s'envola pour finir sa course sur le dos et perdre toute chance d'atteindre la ligne d'arrivée. Le bateau 22 (New Star 2), bien que victime de trois retour au stand, continua seule de défendre les couleurs russes contre les 2 bateaux de chez Navikart, qui eurent raison de lui en toute fin de course. Le team Navikart s'empare donc des 2 premieres places de la classe le 35 finissant devant le 32 .

En classe 1 : 

Durant la première moitié de course, beaucoup de changement ont eu lieu en tête de cette classe qui fut la plus representer au depart de cette course. Vers la fin de soirée de jeudi, un classement commenca à se dessiner. Les bateaux 70 (Viking inshore club) et 77  (Bray inshore racing) n'étant séparer aprés 24 heures que de 4 tours, ce qui en dit long sur l intensité qui devait regner à bord des bolides et dans les équipages. Quant au troisieme, il s'agit du bateau N° 88 (marine inshore) qui a toujours une menace presente pour les deux premiers.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 18h39

Nollet 1 l’emporte sur le fil

Le Team Nollet a vécu une fin de course des plus éprouvante. Le moteur de Nollet 1 a lâché une demi-heure avant l’arrivée alors que le bateau a fait la course en tête depuis le début. Lors du retour au stand, les mécanos ont tenté de  réparer ce qui pouvait l’être pour que le bateau puisse reprendre la course dans les temps. Après, c’est une stratégie de la dernière chance qui a prévalu : « le moteur était mort, il fallait que le bateau puisse faire 600 m pour passer la ligne d’arrivée », explique Philippe Chiappe. Durant de très longues minutes, le team a maintenu le bateau à quai pour ne le faire redémarrer qu’au dernier moment et lui permettre de passer le drapeau au bon moment. A bout, le moteur de Nollet 1 a rempli son office, accompagné par une explosion de joie dans l’ensemble de l’écurie.  

L’équipe Nollet 1 remporte ainsi la course pour la deuxième année consécutive. Nollet 2 termine en seconde position du général suivi de Navikart Racing N°35, qui évolue en classe 2, tout comme son coéquipier le Navikart Racing N° 32. Du coup Navikart Racing N°35 remporte l’épreuve dans la classe 2. C’est le Team Viking Inshore Club/DKC qui termine premier de la classe 1. 

Photos : Sylvain Perret, Bruno Marchand

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 17h50

Rebondissement en tête de course

Le bateau Nollet 1 a rencontré un nouveau problème technique en cette fin de course l’obligeant à regagner le paddock pour une réparation en urgence et pouvoir effectuer une remise à l’eau avant la fin règlementaire du grutage. L’issue de la course se trouve relancée.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 17h06

C’est reparti pour Team Magaur

Ils l’avaient annoncé, ils l’ont fait. Le Team Maugaur (N°48), qui avait cassé son embase et perdu son hélice et ne disposait plus des pièces sur place pour réparer a finit par trouver la solution permettant une remise à l’eau à un peu plus d’une heure de l’arrivée. « Nous avons trouvé une vieille embase et une équipe nous a prêté une hélice. Ça nous permet de retourner sur le plan d’eau, d’envisager de pouvoir passer la ligne d’arrivée, et peut être d’obtenir un ou deux points, qui peuvent être importants pour le championnat ». Car la prochaine étape du Team Magaur, c’est la Pologne !

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 16h39

Abandon du N° 5

Alors que le bateau n’avait pas pu reprendre la course ce matin après sa remise à l’eau pour le re-départ, le VSI Racing Team a finalement dû jeter l’éponge et abandonner l’idée de passer la ligne d’arrivée. Pour le reste pas de gros changement dans le classement à deux heures de l’arrivée. La bataille se poursuit en Pegase Racing Team, Team Neptune In Shore et Navikart Racing (n°32). 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 14h54

La remontée de Team Pegase aiguise la concurrence

La bagarre fait rage entre les 5e, 6e et 7e du classement provisoire. Pegase Racing Team, qui poursuit sa belle remontée après avoir fait un long arrêt au stand vient batailler avec Team Neptune In Shore et Navikart Racing (N° 32), tous les trois n’ayant même pas un tour d’écart. Nollet 1, malgré son passage au paddock, n’a pas été handicapé dans son classement et bénéficie toujours d’une confortable avance de 27 tours sur son premier poursuivant et collègue d’écurie Nollet 2. Par ailleurs, à l’issue de la 20e heure de course, on totalisait 7 abandons officiels : aux N° 18, 28, 6, 69, 4 viennent désormais s’ajouter les N° 20 et 75.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 13h37

Arrêt au stand pour Navikart Racing 1

Le bateau N°32, après une collision avec un tronc d’arbre selon le Team Manager, a dû s’arrêter pour réparer et changer une pointe. Là encore, le retour sur la Seine du classe 2 a été très rapide.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 13h34

Changement d’embase pour Nollet 1

Arrêt technique au stand pour le leader de la compétition, Nollet 1. Les techniciens ont, dans un temps record, changer l’embase et l’hélice du bateau qui donnaient des signes de faiblesse. La rapidité de cette intervention a permis au meneur de ces 24 Heures de Rouen de limiter le nombre de tours perdus. Ainsi au classement intermédiaire à 13 heures il ne perd que 2 tours sur le deuxième. Il conserve ainsi la pôle position, devant le bateau Nollet 2…

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 12h24

Les concurrents campent sur leurs positions

Pas de changement pour ce classement intermédiaire où les bateaux restent sur leurs positions respectives. Cela dit, les interruptions ont été nombreuses et il y a fort à parier que l’issue approchant, les positions devraient évoluer, le Team Nollet maintenant la confortable avance de ces deux bateaux engagés.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 11h47

17e heure : Nollet toujours en tête avec deux bateaux

A 7 heures de l’arrivée, le Team Nollet continue de dominer l’épreuve très largement puisque le bateau N°1 affiche une avance de 28 tours sur le N° 2 et de 47 tours sur le N°3 du Team New Star 2 qui concourt en classe 2 et s’octroie ainsi la pôle position de sa catégorie. On notait à 11 heures ce matin 5 abandons officiels (N° 18, 28, 6, 69, 4), mais d’autres bateaux étaient sur leur stand pour des problèmes lourds.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 11h09

Une pause détente avec l’école de kiné de Rouen

C’est une première lors de cette édition 2014 : les 24 Heures de Rouen ont conclu un partenariat avec L’Institut de Formation des Masso-Kinésithérapeutes de Rouen. Ainsi, 12 étudiants (6 de première année et 6 de deuxième année), ainsi que Frédéric Cosson leur professeur, sont présents depuis le début des épreuves à proximité du PC médical pour proposer des massages détente-récupération. « L’organisation des 24 Heures de Rouen avait identifié un besoin au sein des team et nous a contacté. C’est tout naturellement que nous avons répondu présent », explique Frédéric Cosson. Si pilotes et mécaniciens étaient les premiers visés par cette initiative, les étudiants de  L’Institut de Formation des Masso-Kinésithérapeutes de Rouen proposent leurs services à l’ensemble de personnes intervenant sur le parc. « Nous avons ainsi reçu des personnes du parc essence pour des douleurs à l’épaule et au bras », indique M. Cosson. Du côté des pilotes, on soigne plutôt les problèmes de dos et de cervicales. Pour l’heure, une quarantaine de personnes sont passées entre leurs mains expertes, mais il y a fort à parier que ce nombre va fortement au cours de la journée. D’ailleurs Frédéric Cosson note que « certains pilotes viennent maintenant après chaque rotation pour se détendre et améliorer leur récupération ». 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 10h54

Team Magaur ne se résigne pas

La détermination est plus présente que jamais dans le Team Magaur dont le bateau à rejoint le stand hier après une collision avec le N° 76. Alexis Zibret, le team manager le redit : « Hier j’ai annoncé que nous ne lâcherions rien et que nous serons sur l’eau au moment du dernier grutage à 17h45 au plus tard. Nous sommes toujours aussi déterminés. Il  faut simplement que nous puissions trouver une embase pour notre moteur de 60 chevaux ». Pas question donc de renoncer pour ce team 100 % normand dont c’est la 5e participation aux 24 Heures de Rouen sous la bannière de Magaur.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 10h00

New Star 1 fait un flip

Le bateau russe New Star 1 s’est retourné sur le plan d’eau à peine trois heures après la reprise de la course. Un mauvais coup pour ce bateau qui occupait la quatrième position (2e chez les classes 2) juste derrière son compatriote New Star 2. Pour l’heure l’engagement du bateau reste incertain, mais les dommages causés lors du flip –dont le pilote est ressorti indemne- semblent être assez sérieux.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

2 mai 2014 08h00

Retour à l'eau !

Pour le retour sur l 'eau après une courte nuit, quelques bateaux ont préferer - ou dû rester - au stand pour quelques réparations ou révisions après les 13 heures eprouvantes.

Le bateau du team Pegase  (8) rentré plus tot que ses compétiteurs hier soir reste  toujours à quai 45 minutes après le re-départ, le problème a lieu plus sérieux que ce qu'il laissait paraitre (on entend parler de probleme de piston).

le bateau du VSI racing  (5) qui, lui, avait repris l 'eau a du remonter précipitement pour un problème de chauffe moteur.

Dans la classe 1, le bateau  (41) Arion Racing restait lui aussi au paddock pour une remise en état de son embase.

Le team Nollet dons la concurence se décime préferait garder les deux bateaux au stand pour une verification réalisée dans un calme et maîtrise impressionnante vu de l'exterieur.

 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 23h00

Quand sonne la treizième heure...

A la fin de cette première journée de compétition, la course est  emmenée par les deux bateaux du  team Nollet suivi de près  par le team Pégase qui se sont rendus tour pour tour durant 12 H 30 avant la rentrée du bateau N° 8  raison encore inconnue (rien ne filtre chez le Team  Pegase !) .

La  première moitie de course se déroula  avec une cadence au tour  très soutenue pour des bateaux d’endurance qui viennent de boucler lors 13ème heures de course sans trop de soucis  à déplorer. 

 Que ce soit en classe 3 ou en classe 2, le classement n’a pratiquement pas évoluer depuis la 5ième heure et l’abandon du bateau N°6.

Uniquement 5 abandons sur 32 partant pour cette première journée, ce qui prouve la qualité de la préparation apportée par l’ensemble des équipages présents lors cette 51 édition des 24 heures motonautique de Rouen pour affronter la Seine toujours très délicate à dompter.

En classe 1, la régularité et la maîtrise du bateau, en prenant en compte le renversement de marée qui a occasionné de nombreux enfournages dans cette catégorie permettent au bateau du team  Viking et celui du team Bray Inshore d’occuper les deux premières places.

Pour le reste de la nuit l’ensemble des bateaux encore en course vont etre placés en parc fermé et reprendront leur lutte pour la victoire finale demain des 7h00.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 22h46

Les 24 heures... la nuit

Images d'un temps qu'on aurait pu croire oublié, les 24 Heures de Rouen la nuit. Alors que depuis plusieurs années la courses s'arrêtait à la tombée du jour, cette 51éme édition renoue - pour deux heures - avec l'histoire de cette épreuve mythique. Les phares fendent à nouveau la nuit, les lumières du paddock déchirent l'obscurité, de quoi donner quelques frissons de nostalgies aux "vieux routards" des 24 heures.

Le public a répondu à cette invitation à la fête nocture en se pressant devant le podium ou se produisent divers groupes et DJ. 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 20h02

Le point depuis le paddock à 20 heures

A l’approche de la 10ème heure de course, trois abandons sont à déplorer, tous survenus sur casse moteur, le 4 - Sun Racing Team, le 69 – Essigelec et le 6 - Autovision Tullio Abbate .

Actuellement au stand le bateau de 18 Force inshore vient de remonter pour un remplacement d’hélice suite à la casse d’une pale.

Le bateau N°28 qui s’était retourné, et qui etait en passe de reprendre la course, devra patienter un peu plus que prévu, après un essai de mise en route au stand, un  problème technique interne au moteur  vient de se declarer. Dépose du bloc moteur obligatoire pour une recherche appronfondie et ce, malgré la précaution de Philippe Buquet, de  couper le moteur pendant l’accident ; ce qui aurait du limiter les dommages. 

Le bateau 52  - X Trèm Racing, remonté quelques dizaines de minutes suite à un enfournement, vient de retourner à l’eau après un séchage de tous les éléments électriques et mécaniques.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 19h06

Retour à l'eau du 48

En dépis des déboirs répétés qu'ils ont connus cet après midi, les assistants du team 48 - Magaur ne manquent pas persévérence et... d'humour. Les réparations du trou dans le patin avant droite ayant été validées par les commissaires de la FFM, le bateau a repris lea directions des grues pour une remise à l'eau. "Ce bateau est à vendre avec ses trous" pouvait-on lire sur la pointe avant.

Et le team manager d'affirmer que le teams était prêt à consentir 10 réparation de ce genre pour finir demain soir.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 18h34

Retournement du bateau 28 - Marine Inshore

Vers 17h15, à la bouée pointe aval de l’Ile Lacroix, le bateau n°28 piloté par Philippe Buquet, s’est retourné.
Les plongeurs sont immédiatement intervenus pour l’extraire de la cellule pendant que le bateau médical de la fédération française de motonautisme se rendait sur place pour le prendre en charge.
Après l’avoir hissé à bord du bateau médical par les plongeurs, un examen médical a permis de constater que son état ne nécessitait pas de soins sur place mais simplement une surveillance jusqu’au PC médical où il a été pris en charge pour compléter l’examen clinique qui a confirmé un état clinique non inquiétant permettant de le garder sur le site. Son état ne nécessite pas d’hospitalisation à l’heure actuelle. 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 18h13

Déception chez Autovision Tullio Abbate

Finalement le N°6 ne reprendra pas la course. Le vilebrequin hors service, le bateau ne peut pas repartir. C’est bien sûr une très grosse déception pour l’équipe de Tullio Abbate dont un moteur avait déjà cassé hier lors des essais. « On peut parfois faire deux, trois 24 heures avec le même moteur sans problème. Là tout était neuf et parfaitement rodé, le bateau tournait parfaitement et nous avions tout fait pour ne pas prendre de risque… » La mécanique est parfois capricieuse. Mais Tullio Abbate ne se décourage pas et l’équipe envisage d’être présente en Pologne pour la deuxième manche du Championnat du monde d’endurance. Quant à l’édition 2015 des 24 Heures de Rouen, Tullio Abbate lâche : « Si tout va bien nous serons présents ».

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 17h41

Deux Team Nollet dans les trois premiers

La casse moteur du N°6 (Team Autovision Tullio Abbate) fait les affaires du Team Nollet qui se retrouve avec deux bateaux dans les trois premiers de la course, le Pegase Racing Team conservant sa deuxième position. Ce dernier conserve toutefois une avance non négligeable sur le Team Nollet 2 qui enregistre 11 tours de retard sur son prédécesseur. Chez les classes 2 pas de changement les Teams New Star 2, Navikart Racing, New Star 1 se trouvant dans un mouchoir de poche en 4e, 5e et 6e positions. Enfin, en classe 1, la course est pour l’heure dominée par le Team Viking Inshore Club/DKC (16e au général), suivi à 7 tours de Bray Inshore Racing (17e) et de Team Arion Racing qui a pris 13 tours de retard sur le 1er classe 1 et ce après avoir occupé la tête de la catégorie.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 17h22

Collision entre les N° 48 et 76

Les bateaux 48 (Team Magaur) et 76 (Navikart Racing) ont eu un accrochage qui les a obligés à rentrer tous les deux sur leur stand respectif. Le 76 est déjà reparti à l’eau alors que le Team Magaur continuait la remise en état de la coque.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 17h21

Abandon pour Defi 24-ESIGELEC

Déception dans le Team Defi 24-ESIGELEC après une casse moteur importante qui ne laisse aucune chance à l’équipe contrainte à l’abandon. Un coup dur. Au paddock, sur le stand Defi 24-ESIGELEC, on concède « cela fait longtemps que ça n’était pas arrivé… » L’équipe de cette école d’ingénieurs est la plus ancienne à participer aux 24 Heures de Rouen.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 17h20

Problème moteur chez Autovision Tullio Abbate

Retour au stand précipité du bateau N°6. Le pilote ayant entendu un bruit moteur anormal, il a décidé de rentrer au paddock où les techniciens s’affairent à résoudre un problème moteur assez sérieux. Le bateau devrait pouvoir reprendre la compétition mais en perdant sa troisième place au classement provisoire…

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 17h06

Philippe Chiappe, Team Nollet 1 : « Nous sommes dans notre stratégie de course »

Vainqueur de l’édition 2013 des 24 Heures de Rouen, Philippe Chiappe et son équipe fait pour l’instant la course en tête. « Nous sommes comme sur notre plan de départ. Le 6 nous a obligé à aller un peu plus vite au départ, mais nous avons depuis notre stratégie de course qui est de ne pas attaquer, de garder un rythme soutenu sans pour autant pousser la machine à ses limites. Cela ne sert à rien de prendre des risques inutiles pour le moment ». Quant au plan d’eau, Philippe Chiappe le juge plutôt bien tout en concédant qu’au départ ça a été un peu agité.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 16h14

Emmanuel Da Costa sur les 24 Heures

L’entraîneur de l’US Quevilly, qui évolue actuellement en CFA et se classe 11e était aujourd’hui l’invité des 24 Heures de Rouen. L’occasion pour lui de faire le point sur l’actualité de l’équipe qu’il dirige et de rendre un bel hommage aux pilotes en lice pour ces 24 Heures de Rouen : « J’aimerais que mes joueurs soient aussi exigeants qu’eux ! »

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 15h50

Personne ne prend le large

Après 5 heures de course, pas de changement en tête les 4 premiers classe trois conservant leurs positions respectives. Le Team Navikart Racing a repris la pôle position chez les classes 2, en 5e place au général devant les deux bateaux du Team New Star, le 2 précédant le 1. Dans la catégorie Classe 1, Viking Inshore Club/DKC a repris les commandes devant Brays Inshore Racing et Team Arion Racing.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 15h34

Team Touax Performance au tableau

Problème de fixation moteur pour le Team Touax performance qui renforce l’arrimage du moteur au tableau.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 15h33

Coup dur pour Team Privilège

Team Privilège s’est retourné alors qu’il passait la bouée proche du pont Corneille un peu après trois heures de course. Le pilote n’a rien mais il aura fallu un  moment pour sortir le bateau de l’eau. Vider l’eau, vidanger les réservoirs, sécher, réparer, l’équipe technique est sur le pont pour tenter de remettre le Team en course le plus vite possible !

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 15h32

VIP’S sous pression

Pause technique pour le Team VIP’S qui a du remonter son bateau pour un réglage de la pression d’huile, a priori trop importante…

photo : Eva Joly

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 15h18

Vieille branche !

La Seine réserve bien des surprises comme cette énorme branche d’arbre qui affleurait et mettait en danger les concurrents… Désormais tous sont en sécurité grâce à l'action rapide de l'organisation!

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 14h39

La concurrence s’aiguise dans toutes les classes

Pas de changement notable dans les hauteurs du classement à l’issue de la 4e heure de course.  Le bateau 1 du team Nollet est toujours en tête à un petit tour du Pegase Racing Team qui ne lâche rien et essaie de réduire l’écart qui le sépare du leader. En troisième position le Team Autovision Tullio Abbate devance toujours le bateau N°2 du Team Nollet. En revanche, le Team russe New Star 2, désormais premier des classes 2, vient  de ravir la 5e place du Team Navikart Racing. Décidément, une très belle compétition a lieu dans toutes les catégories y compris en Classe 1 où le Team Arion Racing, désormais 17e, est passé devant le Team Viking Inshore Club/KC qui était à l’issue de la 3e heure la tête d’affiche de sa catégorie.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 14h03

Bagarre au sommet

Le duel annoncé a bien lieu entre les deux premières équipes de l’édition 2013. A trois heures de course, le Team Nollet occupe la pôle position à trois tours seulement du Pegase Racing Team, mais la hiérarchie évolue lors des classements intermédiaires… Et le suspens est d’autant plus fort que les quatre premiers bateaux Team Autovision –Tullio Abbate 3e et Team Nollet (bateau 2) 4e se tiennent dans un mouchoir de poche.

Le plus rapide des classes 2 est en 5e position avec le Team Navikart Racing à trois tours du 4e. On retrouve le premier des classes 1 en 17e position avec le Team Viking inshore club/DKC. 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 13h07

Opération séchage pour le Team Positech

Après son coup dur de la première demi-heure de course le Team Positech met les bouchées doubles sur sont stand. Après avoir enfourné au moment de la renverse, et que le bateau (N° 75 classe 1) ait été sorti de l’eau avec l’aide des plongeurs, c’est à l’équipe technique de prendre les choses en main pour, en un minimum de temps, remettre le bateau dans la course. Les techniciens vont donc finir de le vider puis sécher le moteur, vérifier l’électronique, l’électricité, la direction et l’accastillage. Ce sera ensuite un nouveau départ pour le Team Positech.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 10h58

Déjà des retours aux stands

Cette année, le départ coïncidait avec la renverse, phénomène liée à l'inversion du courant des marée à Rouen. Du coup, la Seine est rapidement devenue agitée et par prudence, plusieurs classes 1 sont retournés aux standspour éviter l'enfournement.

Néanmoins, le 75 (TEAM POSITECH) n'a pas pu éviter un enfournement. Il a été remonté pour un séchage rapide.

Panne de trim pour le 69 (ESSIGELEC) et perte d'une pointe pour le 63 (TOUAX PERFORMANCE).

C'est hélas déjà terminé pour le 4 (Sun Racing team) qui a "fondu" un piston, panne survenue juste après le premier tour qu'il avait pourtant brillament réalisé( 3ème) 

 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 10h46

32 équipes, 4 bateaux étrangers et 4 pilotes du circuit F1 H2O ont pris le départ

10 heures sur la Seine. Le top départ de la 51e édition des 24 heures de Rouen est donné et le vrombissement des moteurs de 32 bateaux en lice donne le ton : la compétition va être rude ! On retrouve d’ailleurs parmi les concurrents de cette édition les deux teams qui se sont livrés l’an dernier à un duel des plus serrés : le Team Nollet (engagé en 2013 sous le nom de Team Drakkar), vainqueur de la 50e, et le Peagse Racing Team qui a terminé 2e mais reste à ce jour encore l’équipe la plus capée de la compétition avec 5 victoires au compteur sur la Seine. N’en doutons pas, cette dernière aura à cœur de prendre sa revanche.

Ces deux têtes d’affiche de la classe 3 ne seront pas les seules à vouloir une place sur le podium. En effet,  pas moins de 4 pilotes engagés cette année courent également sur le circuit F1 H2O : Outre Philippe Chiappe (Team Nollet), on retrouve ainsi Alex Carella, champion du monde de F1 H2O du Team New Star en classe 3, Duarte Benavent, du Team Privilège en Classe 2, et Bartek Marszalek du Team Balt Yacht en classe 2 également.

A noter également le nombre important de bateaux étrangers cette année : pour la première fois deux bateaux russes sont en compétition, un bateau laiton et un bateau italien. Voilà qui devrait également contribuer à relever cette édition 2014 des 24 heures de Rouen qui reste une compétition à part : il s’agit d’une part de la plus longue épreuve d’endurance du circuit et elle se déroule sur un fleuve où les pilotes doivent également gérer l’influence de la mer qui dès le départ à commencer à jouer les trouble fête.

Ont pris le départ : 8 bateaux en Classe 3, 9 bateaux en classe 2 et 15 en classe 1

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

1 mai 2014 10h14

Autovision Tullio ABBATE : premier du premier tour

Le team n°6 Autovision Tullio ABBATE réalise le premier tour en tête devant le le n°22 (new star 2) et le 4 (Sun racing team).

L'impression donnée par cette première minute de course est, qu'à l'image des essais, celle-ci s'annonce rapide !

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

30 avril 2014 17h44

Photos du 30 avril

Les essais ont commencé en début d'après-midi, et avec eux, le ballet des grues de mise à l'eau et les premiers tours des bateaux autour de l'île lacroix.

Et ça tourne très vite !

Voir les photos des essais  -  Voir les photos côté paddocks

 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

29 avril 2014 23h36

29 avril : Portes ouvertes au public, jaugeage et préparatifs

A l'avant veille du départ, le public a largement profité de l'occasion qui lui était donnée de pouvoir arpenter librement  les paddocks pour rencontrer pilotes et teams manager et leur arracher quelques autographes "graphés" sur le programme gratuit de l'édition 2014 distribué lors de ses portes ouvertes.

De leur côté, les commissaires de la FFM ont procédé aux traditionnels jaugeages - les vérifications techniques - et ont donné aux 32 bateaux inscrits l'autorisations de s'aligner sur la ligne de départ jeudi à 10 heures du matin.

Enfin, dans les stands, on s'affairait, là, à coller des autocollants des derniers partenaires, ou là, à quelques préparions de dernières minutes.

 

Toutes les photos de ce 29 avril

» Article à retrouver dans "Photos des 24 heures de Rouen 2014"

28 avril 2014 09h46

VSI toujours en vert et rose

Le team VSI BRT a réalisé des essais avec le bateau Moore qui sera dans le programme officiel (aux couleurs bleu, rouge, jaune et blanc)

Mais pour des raisons stratégiques, finalement, ce team mettra le bateau DAC aux traditionnelles couleurs verte et rose . Le numéro ne change pas , il portera toujours le 5.

Le classe 1 du team, portant le numéro 50, reste quant à lui également aux couleurs verte et rose.

On trouvera ces bateaux et tous les autres, les pilotes et team managers, les partenaires, les sites internet des teams dans le  programme gratuit de 48 pages diffusé lors de la course et de la journée portes ouvertes de mardi par nos hôtesses.

Venez nombreux en profiter. 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

27 avril 2014 14h04

Interview de Duarte Benavente : de la F1 au Team Privilège

Pour sa première participation aux 24H de Rouen, Duarte Benavente s'est prêté au jeu des questions/réponses. 

Pourquoi participer aux 24 heures de Rouen ? 

Thierry Catelin m’a invité à rejoindre le Team Privilège, une team que je considère très professionnelle et capable du meilleur pour cette course. Le bateau est un classe 2, et pour une première à Rouen, c’est une bonne chose pour moi. 

Je pense qu’avec toute l’expérience de cette Team et ce bateau de classe 2 très compétitif, nous pouvons faire une belle performance. 

Vous avez fait vos premiers essais le 12 avril, comment se sont-ils passés ?

C’était bien pour connaître le bateau, ajuster les réglages et discuter entre pilotes de nos sensations et impressions sur le bateau. C’est aussi agréable de passer du temps avec tous les membres de la Team car pour moi c’est tout nouveau. Je cours avec ma propre Team depuis 25 ans, donc pour courir sans stress, ces séances d’essais sont importantes, au lieu d’arriver directement dans la course. J’ai passé un super moment à Rouen avec toute la Team, et bien sur c’est toujours un plaisir et un bonheur pour moi de piloter un bateau. 

Que pensez-vous de la course des 24H de Rouen ?

Rouen est une course fantastique, mais aussi très difficile, et pas seulement au niveau du pilotage, mais aussi pour tous les membres de la Team. 

Certes, je suis habitué au Championnat du monde de F1 de vitesse, avec beaucoup de puissance et vitesse, mais cette course à Rouen est nouvelle pour moi. C'est une course de défis, bien différentes d’une course de vitesse.

Elle est célèbre dans le monde du motonautisme, et je suis ravi d’y participer cette année ! 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

26 avril 2014 09h52

Des vélos Cy’clic sur les quais des 24 heures

C’est la 2ème année consécutive que Cyclocity est partenaire des 24 heures de Rouen.

Les 1er et 2 mai 2014, Cy’clic s’associent au 24 heures motonautiques de Rouen. Grace aux 7 vélos prêtés au Rouen Yacht Club, les commissaires et organisateurs pourront se déplacer, pendant toute la durée de l’organisation et de la course, sur toute la zone des stands : du point de ravitaillement essence à la zone pilote.

plus d'info : cyclic.rouen.fr

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

23 avril 2014 17h28

Autovision aux 24 Heures de Rouen

Après les 24 Heures du Mans en 2012, l’enseigne de contrôle technique automobile et poids lourd Autovision participera aux prochaines 24 Heures motonautiques de Rouen les 1er et 2 mai prochains.

Le réseau sponsorise le bolide de l’écurie Tullio Abbate. Ce constructeur italien de bateaux sportifs a déjà remporté cette célèbre épreuve d’endurance en 2010 [...]. Cet engagement devrait profiter aux 30 centres Autovision de Haute-Normandie et notamment aux 7 établissements situés dans l’agglomération de Rouen.

Source : Frédéric Marty - Auto-info - auto-infos.fr/Autovision-s-engage-aux-24-Heures,5441

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

16 avril 2014 09h00

Exposition "24 heures" à Mesnil Esnard

Parmi les fidèles des 24 Heures, il y a Raymonde Breton et son fils Frédéric.

Lui, il photographie sans jamais se lasser tous les bateaux et tous les pilotes , et ce depuis des années ;

Raymonde fait partie des bénévoles qui sont et seront toujours là pour donner un coup de main, avec discrétion.

Outre leur rôle lors de la course, ils organisent chaque année une exposition d’affiches et de photos.

Celle de 2014 aura lieu du 25 au 27 avril à l’espace Léonrad de Vinci , salle Marcel Duchamp à Mesnil Esnard.

  • Vendredi 25 avril à 18h00
  • Samedi 26 et dimanche  27  de 10h00 à midi et de 14h00 à 19h00

Venez nombreux profiter de cette collection et de la chaleur de leurs propriétaires

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

13 avril 2014 18h55

Frayeur pour le team X’TREM Racing

Lors des essais sur la base de Belbeuf samedi 12 avril, le bateau 52 (classe 1) du team X’TREM Racing a heurté une épave flottante tandis que son bateau 26 (classe 2) continuait ses rodages;

Lors de sa rentrée au ponton, le bateau 52 a commencé a couler ce qui a généré un arrêt provisoire des essais.

Verdict : un trou sous le bateau au centre de la coque et un moteur sous l’eau. Rapidement, l’équipe a pris en charge le moteur pour le sécher et pour expertiser les éventuels problèmes.

Après une nuit à démonter, vérifier et remonter le moteur, celui-ci est prêt pour Rouen. Reste à réparer la coque cette semaine.

Ne jamais baisser les bras ! Ils seront bel et bien présents aux 24 heures

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

13 avril 2014 08h47

Les essais : rodages et stratégies de course

Voici déjà quelques samedis que les teams affutent leurs armes : rodage, choix d’hélices, reprise du pilotage après l’hiver, validation des modifications sur bateaux … plein de bonnes raisons pour profiter du soleil et montrer à la concurrence qu’on est encore là !

La base de Belbeuf ne désemplit pas et nous offre un panorama de ce que nous verrons dans quelques jours maintenant.

D’autres ont préféré la confidentialité d’autres plans d’eau , certains n’ont pas encore reçu leur matériel flambant neuf. La pression monte !

Une chose est sûre : le plaisir des yeux reste intact, chacun ayant encore une fois fait de gros efforts pour mettre sur l’eau du beau matériel. 

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

11 avril 2014 08h56

Les étudiants kinés du CHU de Rouen sur le paddock

L’institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) du CHU -Hôpitaux de Rouen se mobilise pour les 24 Heures Motonautiques. Afin de prendre soin des participants à cette compétition, une équipe d’étudiants encadrée par leurs enseignants va proposer des massages de confort pendant l’épreuve.

Les étudiants, issus des deux premières années de formation, sont tous volontaires et assureront une permanence pendant toute la durée de l’épreuve. C’est la première année que ce partenariat se met en place. Nul doute que cette rencontre entre la kinésithérapie et cette grande épreuve sportive permettra une expérience inoubliable pour ces sportifs chevronnés et ces jeunes futurs professionnels

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

11 avril 2014 08h52

Un huitième classe 3

In extremis, un dernier bateau de classe 3 s’est engagé pour participer à l’épreuve 2014. Il était temps ! sur le fil, le Team Nollet a décidé d’engager un 2ème bateau qui portera le numéro 2 ; l’entreprise Nollet est un fidèle supporter de ce sport.

Il sera piloté par Fred Talent et Aurélien Loutz, tous deux bien connus du paddock et habitués du circuit. Les assistants du team Drakkar seront présents en soutien technique. Cela porte à 8 le nombre de classes 3 engagés , tous de vrais clients pour la gagne !

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

7 avril 2014 08h55

Gagnez deux places VIP pour le paddock et les VIP !

L'Office de Tourisme organise en partenariat avec les 24 heures motonautiques de Rouen , un grand jeu vous permettant de gagner un pack V.I.P. pour assister à l’événement depuis le paddock et un espace privé.

3 packs de 2 places (d'une valeur de 50€) sont en jeu pour l'édition 2014 des 24 heures motonautiques à Rouen.

Pour cela, rien de plus simple, complétez un formulaire pour prendre part au tirage au sort et tentez de gagner. 

Participez sur : www.rouenvalleedeseine.mobi/jeu-24-heures-vip

 

3 avril 2014 09h28

Liste provisoire des engagés

  Le temps est venu de lever le voile sur la liste des concurrents invités aux 24 HEURES MOTONAUTIUQES ROUEN 2014 !

Dans la catégorie Reine - Classe 3 : 7 bateaux vont se disputer la victoire. Parmi eux, on retrouvera le Team Nollet - Christophe Larigot qui s'est allié cette année avec les pilotes Drakkar : Ph. Chiappe (Second du championnat du monde F1 H2O), Peter et Nelson Morin. Parmi les favoris, le numéro Pégase Racing Team sera de la fête qui bénéficiera du talent de Denis Jarnigon qui s'ajoutera à celui du trio habituel. Un bateau venant d'Italie viendra chasser en terre normande car l'équipage Autovision - Tullio Abbate fera son retour sur les bords de Seine avec la famille DeGuisne. N'oublions pas les 4 équipes qui complètent les engagés car ils pourraient des surprises : Touax Performance, Force Inshore, VSI Racing – BRT et Sun Racing Team.

Dans la catégorie Classe2 : 9 équipages seront présents. Cette catégorie Classe2 sera la catégorie la plus internationale de la course et l'une des plus relevées car ce ne sont pas moins de 3 pilotes du championnat du monde F1 H2O et des noms connus sur les circuits continentaux qui seront présents. Alex Carella, triple champion du monde F1 H2O et actuel leader 2014 sera de la partie, il est associé à l'un des deux équipages russes engagés cette année. Le troisième du championnat du monde F1 H2O : Duarte Benavente sera également présent sur le Team Privilège. Bartek Marszalek sera associé à l'équipage Balt Yacht. N. Adams, australien fera son retour sur le bateau X-TREM. Des touches de glamour sera aussi présents sur le paddock de Rouen car Mette Brandt Bjerknaes est engagée avec Navikart qui sera certainement un des animateurs de la course et qui essaiera de créer la surprise... Glamour toujours dans le team Neptune avec la participation de Yvonne Koenig & Simone Schuft. Enfin, l'équipage Marine Inshore reviendra plus fort cette année.

Dans la catégorie Classe1 - la plus dense : ce ne seront pas moins de 15 bateaux qui s'affronteront sur le plan d'eau difficile des 24HROUEN. Parmi eux, on retrouve les habitués : Defi24H - Esigelec, Navikart, Marine Inshore, Magaur et pleins d'autres.... La grande nouvelle est l'arrivée de 3 nouvelles équipes : Positech, Bray Inshore Racing et VIP'S. La catégorie Classe1 sera animée et les 15 équipages qui la composent offriront à n'en pas douter un véritable spectacle pour le public.

Liste des engagés

  Time is come to announce the entry list of 24HROUEN 2014 !

 In category Class3 : 7 boats will compete for the win. Team Nollet – Christophe Larigot with Drakkar’s drivers : Philippe Chiappe (Second of F1H2O world championship), Peter et Nelson Morin. In the favourites, Denis Jarnigon is the new incomers in the crew of Boat Number 8 : Pegase Racing Team. Autovision – Tullio Abbate, boat from Italy will compete with DeGuisne family. We will not forget the 4 remaining teams which could create the surprise : Touax Performance, Force Inshore, VSI Racing – BRT and Sun Racing Team.

In category Class2 : International & Challenging ! 3 drivers from F1H2O world championship & famous names from continental circuit will be in the race 24HROUEN. Alex Carella from Italy, 3 times F1H2O world champion & chasing for the fourth straight title will compete in one of the 2 boats from Russia. Duarte Benavente from Portugal, third of F1 H2O will be there in Team Privilege. Bartek Marszalek from Poland will come back to Seine River with Balt Yacht Team. N. Adams from Australy will compete with team X-TREM. Mette Brandt Bjerknaes with Navikart in Rouen may create big surprise… Yvonne Koenig & Simone Schuft with Team Neptune will try to reach the podium as done on 2013… Beyond foreigner teams, Team Marine Inshore will push maximum.  

 
In category Class1 : 15 boats will race on the rough water of 24HROUEN. As a tradition, the regulor teams will be present : Defi24H - Esigelec, Navikart, Marine Inshore, Magaur et much more.... The important news is the 3 new incomer teams : Positech, Bray Inshore Racing et VIP'S. It will be interesting to follow this category Class1 with its 15 boats which will give a big show on water.

Entry list

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

30 mars 2014 18h51

Espace Power aux 24 heures de Rouen 2014

 Mercury Marine France et la société Espace Power ont signé un accord concernant la distribution des produits Mercury Racing Inshore et Offshore sur le marché français.
Installé à Bormes les Mimosas, dans le Var, depuis 1952, et concessionnaire Mercury depuis plus de 50 ans, la société Espace Power a été choisie pour son expérience technique, sa connaissance des courses, puis sa logistique.
En effet, Espace Power dispose d’un atelier Mercury Racing au sein de son organisation avec un important stock de pièces Racing. Le personnel qualifié et réactif pourra intervenir rapidement. Formé par Mercury Racing, les équipes techniques d’Espace Power sont à la pointe des dernières technologies proposées par le groupe américain.
Espace Power sera présent sur la plupart des courses Inshore et Offshore (en collaboration avec Seine Nautic) sous un stand couvert dédié à Mercury Racing avec des pièces, des moteurs, des embases, des accessoires et des vêtements.
Patrice Fagella, chef d’atelier Espace Power et 4 fois champion de France Offshore dans la catégorie sport 2 litres, est le principal interlocuteur pour tous les renseignements et les conseils techniques.
Johann Valsot, technico-commercial et 3 fois champion de France Offshore dans la catégorie V200 pro, est conseillé pour tout réglage et montage spécifique. Du conseil à la vente en passant pas la maintenance , toute l’équipe est capable de répondre à toute les attentes des passionnés les plus exigeants.
Depuis sa création en 1973, Mercury Racing perpétue l’image de Mercury Marine en proposant des produits haute performance. La marque s’est imposé en remportant de nombreuses courses motonautiques, de vitesse ou d’endurance, dans les championnats Inshore et Offshore. 
Espace Power se devait de venir à Rouen pour rencontrer les Teams, leur faire découvrir notre disponibilité et notre choix de pièces racing.
Patrice Fagella et Johann Valsot sauront vous persuader de leur passion de la course que ce soit en Inshore ou en Offshore.

 Espace Power at 24 heures de Rouen 2014

Mercury Marine France & company : Espace Power signed agreement related to Mercury Racing products supply chain & deliveries for inshore & offshore french market.

Located in Bormes les Mimosas, in Var area since 1952 & Mercury agent for 50 years, Espace Power has been selected for its technologic capability, racing & supply chain organisation.
Espace Power has at its disposal Mercury Racing workshop in its facilities with a huge stock of racing pieces. Technicians with high knowledge can proceed quickly. Certified by Mercury Racing, Espace Power Team is following the last technologies.
Espace Power will be present on almost all inshore & offshore races (in collaboration with Seine Nautic) with its Mercury Racing facility with units, engines, propellers, accessorie & fashions suits.
Patrice Fagella, Workshop head & 4 times french champion in Category 2L Offshore is the key guy for any information & technical advice.
Johann Valsot, technical salesman & 3 times french champion in Category V200 PRO Offshore will help you on any setting-up assemblies. From information to sale through maintenance, Espace Power team can help you in any subject on racing set up.
Since 1973, Mercury Racing has provided high performance products & services & show its capabilities in winning various of race, speed & endurance, inshore & offshore as well.  
Espace Power needs to come in Rouen to meet teams & make high-value services.
Patrice Fagella et Johann Valsot will share their enthousiasm for inshore & offshore races.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

16 mars 2014 21h19

Les nouveaux pilotes 2014 entrent en scène !

 Après un studieux test de connaissance le vendredi 14 mars au soir, les nouveaux pilotes 2014 sont passés au test d’immersion, indispensable à tous pour prendre le volant d’un bateau de course inshore. Le test consiste à faire, dans le bassin de la piscine de l’île LACROIX, une distance d’environ 15 mètres en apnée, de faire une immersion, tête en bas, équipé d’un masque à oxygène et enfin de sortir de la cellule en immersion selon un protocole défini.

Ce passage obligé reste une étape très sensible à passer pour les néophytes, parfois même également pour les pilotes expérimentés, ce test étant obligatoire chaque année. Ils sont 13 nouveaux pilotes en 2014, plus qu’en 2013 à se lancer dans la grande aventure avec l’impatience de tourner autour de l’île LACROIX les 1er et 2 mai prochain. Les équipes de la Fédération Française Motonautique épaulées par les plongeurs de BERNAY vont ainsi élire domicile pendant 4 samedi consécutifs à la piscine de l’île LACROIX pour tous les pilotes qui seront présents aux 24 heures motonautiques de ROUEN 2014.

 Time for the rookies 2014 !

Every year, new people want to enter in the drivers'family. For this, rookies need to pass specific test applied by French federation to be recognized as driver officially. The first test is related to regulation & test is applied to check their theorical understanding. The second test is immersion test neededed for competitors taking part in a race & they need to demonstrate their ability to use the air supply successfully under water in simulated accident conditions.

The driver family of french federation increased of 13 rookies who can't wait anymore for the 24 Heures Rouen 2014 which take place in Seine river in center of Rouen on May 1st & 2nd.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

25 févr. 2014 18h18

La 51ème édition présentée à la presse

Les 24 heures de Rouen 2014 ont été présentées aujourd'hui lors d'une conférence de presse de lancement. Trente cinq bateaux sont, à ce jour, pré-engagés dont des équipages 100% étrangers venant de Russie,de Lettonie et des Caraïbes.

Press conference this day to launch the 51th edition... 35 boats pre-registred with some crews from Russia, Latvia and Carribean countries.

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

21 févr. 2014 20h00

Dossier d'inscription 2014 à télécharger

Le règlement des 24 Heures Motonautiques de Rouen 2014 est maintenant disponible, les teams et les pilotes peuvent y accéder dans la page "Communications Teams et Pilotes".

Suite aux dernières analyses, l'organisation tient à souligner quelques modifications par rapport à ce qui avait été présenté lors de la réunoin teams et pilotes de janvier.

 

Plus d'infos

20 févr. 2014 20h21

Ouverture d'un espace dédié aux bénévoles des 24 heures de Rouen

Un espace a été spécialement ouvert pour les bénévoles des 24 Heures de Rouen sur ce site. Vous y trouverez pour le moment le dossier d'inscription "bénévoles 2014" ainsi que le règlement.

Accéder à l'espace "bénévole"

5 févr. 2014 07h27

Promotion des 24 heures Motonautiques chez nos amis hockeyeurs

Mardi 28 janvier dernier, c’étaient 7 passionnés qui accueillaient les supporters du Rouen Hockey Elite lors du match Rouen–Briançon  (ligue Magnus) ; 2000 flyers ont été distribués pour informer le public des nouvelles dates et des nouveaux horaires.

Un bateau Classe 3 était exposé devant l’entrée, histoire de se mettre dans l’ambiance !

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

25 janv. 2014 09h39

Présentation aux Teams des 24 Heures Motonautiques Rouen 2014 le 23 janvier :

Cette année, la présentation Team des 24 Heures motonautiques de Rouen, organisées par le Rouen Yacht Club, s’est déroulée à Rouen le 23 janvier. La présentation de l'épreuve ainsi que les points spécifiques du règlement pour la 51e édition des 24 Heures Motonautiques de Rouen, qui auront lieu les 01 et 02 mai, ont été dévoilés à l'occasion de cette conférence à l'université de Mont Saint Aignan à 19h00.

Pas moins de 60 personnes représentant des teams se sont déplacées. Les nouveautés du règlement (procédures, feux pour la nuit…) , l’implantation du paddock suite aux travaux des quais bas, le film promotionnel, la plaquette promotionnelle, les horaires, les arrêts de navigation  probables : tout a été passé en revue.

Prochaine info : la conférence de presse prochaine !

 

» Article à retrouver dans "Communications teams & pilotes"

11 déc. 2013 16h25

» Article à retrouver dans "L'actualité de l'édition 2014"

Next Event

6H AUGUSTOW #1
July 12th

6H AUGUSTOW #2
July 13th

24H2014 Official video

Partenaires

    Ville de Rouen   Département de la Seine-Maritime  Région Hte Normandie   

France Bleue Haute Normandie    TOUAX

   

Organisation

Rouen Yacht Club

Halte de Plaisance
8 rue Edmond Flamand
76 000 ROUEN ILE LACROIX
rouenyachtclub@24heuresrouen.com